La première bande dessinée berbère voit le jour en Finlande

Publié le 22 Février 2015

La première bande dessinée berbère voit le jour en Finlande

L'écrivain et graphiste finlandais Ilpo Koskela signe la première bande dessinée en langue berbère de l'histoire. Aɣeṛṛabu n ugafa ("Le Voilier du Nord") a été traduit par Hamza Amarouche, qui vit à Helsinki. L'éditeur algérien Oxygen est le distributeur officiel de cet ouvrage intégralement en langue berbère, parlée par des millions de locuteurs en Afrique. Ilpo Koskela est aussi dessinateur de presse (journaux et magazines) depuis plus de 30 ans.

Ilpo Koskela s'est rapproché de l'éditeur par le biais d'un groupe d'échange littéraire FILI (Finland Literature Exchange) qui avait la volonté de publier une bande dessinéee en berbère. "Le groupe de langue est assez jeune, donc il n'y a pas beaucoup de la littérature et pas de romans graphiques."

Cette bande dessinée raconte l'histoire d'une équipe de recherche russo-anglaise en quête d'un fossile sur les rives de l'océan Arctique. L'histoire se déroule à l'époque de la guerre de Crimée, dans le milieu du 19e siècle. Quand l'expédition de recherche se scinde en deux, les Russes tentent de s'accaparer de leur découverte et tentent de faire passer le fossile à Saint-Pétersbourg. Les Anglais veulent l'objet convoité et le drame s'ensuit. Jähti avait été publié en finnois en 2007. La traduction berbère comprend une préface par le traducteur avec la présentation du cadre historique du roman.

Plusieurs sujets au coeur de l'actualité sont abordés, comme la préservation de la planète. Pour l'auteur l'"Algérie est bordée par des zones maritimes. Ces aventures maritimes auront toujours une attractivité sur les jeunes".

Koeskela est d'ores et déjà invité par de nombraux libraires en Algérie. Elle a pour objectif que tout soit fait pour que les artistes soient traduits en tamazight à l'avenir, déplorant que les B.D. soient uniquement traduites en arabe ou en français.

source ; kabyle.com

Rédigé par Guerri

Publié dans #LA CULTURE BERBERE

Commenter cet article